Les lois et principe fondamentaux en sophrologie

Les 4 principes fondamentaux

Ces 4 principes sont essentiels en sophrologie et ne doivent à aucun moment être mis de côté, oublié ou volontairement non respecté. Ils représentent l’essence même de ce qu’est la sophrologie.

Le principe d’action positive :

Toute action positive sur l’une de nos structures : mental, corps et émotions, se répercutera de façon positive sur l’ensemble des autres structures et par extension notre conscience.

La sophrologie est l’école du positif de l’être. Tout ce que nous faisons en Sophrologie doit impérativement respecter cela. 

Le principe du schéma corporel comme réalité vécue :

C’est le fait d’intégrer une représentation objective de notre corps à travers le temps et l’espace. Pour cela nous partons à sa conquête à travers différentes méthodes et exercices.

En sophrologie nous partons du principe que tout passe par le corps, c’est la corporalité.

De ce fait notre corps est comme marqué par notre vie, notre vécu est comme ancrée en lui, que cela soit visible ou non. Ce qui nous permet d’avoir des « renseignements » sur notre vie passé à travers lui.

Le principe de réalité objective :

En tant que sophrologue c’est le fait de percevoir son propre état de conscience.

Ce principe est indissociable de notre métier qui doit toujours tenir compte de notre propre état, de la ou les personnes et de notre environnement.

C’est un entrainement quotidien, une philosophie, une hygiène de vie.

Il est très important de se voir tel que nous sommes sans a priori ni jugement mais aussi de prendre en considération les autres et notre environnement et par conséquent d’adapter notre comportement, nos actes en fonction de ce qui est véritablement réalisable.

Le principe fondamental d’adaptabilité :

Ce principe en sophrologie signifie que le sophrologue doit s’adapter à la réalité des personnes et non l’inverse. Il va construire son protocole pour la personne mais cela ne signifie à aucun moment qu’il est possible de créer des protocoles en mélangeant différentes techniques non employées en sophrologie. Ce qui parfois peut être très tentant pour les professionnels formés à différentes méthodes.

Le risque est de sortir complètement de la sophrologie et de son approche phénoménologique.

 

Les lois en sophrologie

La loi de la vivance phronique :

C’est la rencontre du corps et de l’esprit durant la sophronisation qui va directement impacter les différentes structures de l’être (mental, corps et les émotions), nous le vivons en conscience.

C’est une expérience phénoménologique de ce qui se passe en nous.

Cette loi est une des bases fondamentales pour les étapes du développement de la conscience :

Découvrir, conquérir et transformer.

Pour définir ce qu’est la vivance nous pouvons dire que c’est « vivre la vie en train de se vivre ».

La loi de la répétition vivantielle :

C’est l’entrainement, la répétition des exercices qui va conduire aux différentes étapes du développement de la conscience.

Les techniques en sophrologie sont plus efficaces avec la répétition.

D’où l’intérêt de pratiquer régulièrement.

 

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés